Eglise de l'Archange Michael - Suisse

Le Jeûne de la Nativité

Comme Moïse jeûna 40 jours avant de recevoir la parole de Dieu. Alors, nous jeunons afin de nous préparer à recevoir « La Parole de Dieu », Jésus -Christ, le jour de sa naissance le 29 Kiahk. Et les trois jours sont en mémoire du déplacement de la montagne El Mokattam lorsque tout le peuple jeûna.

Le jeûne et la santé du corps

Le jeûne n’est pas simplement un commandement donné par Dieu, c’est un don et une grâce. Dieu sait que nous avons besoin de jeûner, et que notre vie spirituelle ne saurait s’épanouir sans la pratique du jeûne.

Dieu a donc établi le commandement du jeûne pour notre développement spirituel et pour notre vie éternelle.

Il est faux de considérer le jeûne comme un simple exercice physique consistant à s’abstenir de nourriture pendant une certaine période, puis manger des aliments exempts de graisse animale. Nous devons, au contraire, privilégier la dimension spirituelle du jeûne. Ceci dit, même sur le plan physique, le jeûne peut être source d’avantages conduisant au développement spirituel.

Trop de nourriture nuit à la santé. L’excès de graisse, l’obésité et ses effets néfastes sur le coeur, les veines, la tension et le taux de cholestérol affectent aussi bien la santé du corps que celle de l’esprit. De nombreuses personnes tentent de se maintenir en forme en suivant des régimes alimentaires sévères. Aussi, il est curieux que ces personnes acceptent de jeûner pour préserver leur corps, alors qu’elles refusent de jeûner pour croître spirituellement et se rapprocher de Dieu. Les bénéfices du jeûne pour la santé sont nombreux. Le jeûne soulage l’estomac, le foie, les intestins et tous les organes participant à la fonction digestive. Le jeûne favorise également la vigilance et l’éveil, alors que l’excès de nourriture provoque indigestions et somnolences.

Nos premiers pères, les moines, avaient des corps lestes et vifs qui leur permettaient de bouger et se prosterner sans difficulté. . De la même manière, leurs esprits étaient étaient légers, libérés du fardeau du corps et ses faiblesses. Nous connaissons aussi l’histoire de Daniel et des trois jeunes hommes qui, après avoir jeûné, se sont trouvés en meilleure condition que les autres hommes.    Sa Sainteté Chenouda III